Carrières

Métiers / Directrice Commerciale

Peux-tu te présenter en quelques mots ?
Je m’appelle Charlotte, j’ai 43 ans et je suis Directrice Commerciale chez M6 Publicité. Je suis arrivée au sein du Groupe M6 en 1999 en tant que stagiaire au service juridique de M6 Interactions.


Quel a été ton parcours au sein du Groupe M6 ?

Je pense que je suis un bon exemple de « mobilité interne » pour le Groupe car je suis arrivée en tant que stagiaire juridique, puis j’ai été embauchée comme juriste à l’époque où M6 Interactions gérait toutes les activités de diversification du Groupe (minitel, vente à distance, cinéma, musique, presse, édition…), avant de devenir responsable juridique quelques années après. À un moment, j’ai eu envie de passer de « l’autre côté » : j’avais un aspect plus opérationnel et plus business développement, ce qui m’a permis de monter des partenariats tels que la « Carte Mozaïc M6 » avec le Crédit Agricole. Après je suis passée Directrice des licences où mon rôle était de diversifier toutes les marques du Groupe et l’image de nos Talents. Il y a 4 ans, nous avons été rapprochés de la régie publicitaire et je suis devenue Directrice Commerciale de la régie au sein de l’entité M6 Unlimited.


En quoi consiste ton rôle de Directrice Commerciale ?

Le rôle de Directrice Commerciale au sein de l’entité opération spéciale à la régie publicitaire consiste à proposer des dispositifs sur mesure à nos annonceurs. On valorise au mieux les actifs du Groupe pour proposer aux annonceurs des solutions impactantes qui capitalisent sur les actifs du Groupe, que ce soient les marques de nos programmes, nos émissions, nos talents, nos experts… En résumé : valoriser nos actifs pour que la communication des annonceurs émerge le plus possible !
Ce poste réunit vraiment tout ce que j’ai fait durant ces 18 dernières années, c’est-à-dire à la fois un aspect transverse sur toutes les activités du Groupe, de la négociation (ce que je faisais aussi quand j’étais juriste), de la gestion de projet (quand j’étais juriste, je gérais des projets comme les comédies musicales, « Loft Story »…), sans oublier de valoriser les actifs du Groupe avec un côté créatif et marketing, et ça c’est quelque chose qui me tient à cœur et que je connais bien. C’est pourquoi, je suis pleinement épanouie dans mon rôle d’aujourd’hui !


Quelles sont les trois qualités principales pour exercer ton métier de Directrice Commerciale ?

La première, c’est d’aimer manager, car quand on est Directrice Commerciale, on manage non seulement son équipe mais on travaille également avec toutes les entités internes. Il faut donc vraiment avoir un esprit d’équipe et être convaincue de ses idées pour pouvoir les vendre en interne avant de pouvoir les vendre aux autres ! Il faut aimer raconter des histoires à nos clients pour les embarquer avec nous.

Enfin, il faut avoir le goût de l’opération signée, coûte que coûte. Il faut absolument vouloir signer cette opération car la régie est là avant tout pour faire du chiffre d’affaires !


Quelle a été ta meilleure expérience durant toutes ces années ?

Le meilleur moment de mon expérience professionnelle, et c’était peut-être aussi la plus compliquée, c’est quand on a réussi à signer le partenariat avec le Crédit Agricole sur la carte « Mozaïc M6 ». Cela a été un énorme succès, ça a embarqué vraiment tout le Groupe parce qu’au-delà du succès financier, c’était un projet qui mettait en avant toutes les activités du Groupe. Cela a aussi été compliqué car le Crédit Agricole est la première banque de France : quand on était en rendez-vous tout seul pour un sujet, eux ils étaient quinze… Comme j’avais beaucoup de casquettes sur ce projet (marketing, commercial, technique…), j’ai dû mettre les mains dans le « cambouis ». Moi qui n’y connais rien en informatique, j’ai dû gérer le cahier des charges du site internet !


Comment tes équipes te décriraient-elles ?
Ce qu’elles apprécient, c’est que je leur donne l’envie d’avoir envie. On est dans un super Groupe qui a une offre extensible énorme, il y a plein de choses à faire, et c’est ce que j’essaie de leur communiquer. On est dans un Groupe où on nous laisse assez autonomes, donc j’essaie de leur laisser aussi de l’autonomie et de leur dire « toutes les bonnes idées, si elles valent le coup, peuvent être montées, donc soyez créatifs, tout est possible ! ».

 

Qu’est-ce qui te motive au quotidien après près de 20 ans d’expérience au sein du Groupe ?
Ce qui motive, c’est que ce Groupe se renouvelle sans cesse. On ne s’ennuie jamais, il y a toujours des nouveautés, que ce soit du point de vue de l’offre programmes, des offres digitales, de rapprochement, de changements de direction… et ce côté autonomie, que le Groupe nous laisse pour pouvoir chaque jour nous réinventer, c’est très motivant ! Sans compter qu’on m’a laissé la chance de passer de responsable juridique à Directrice Commerciale, donc j’ai l’impression d’apprendre de nouveaux métiers tous les 2/3 ans !


Comment te tiens-au courant des nouveautés de ton métier ?

Il faut être très curieux, que ce soit en allant faire ses courses (j’ai toujours mon téléphone sur moi pour prendre en photo ce que font les concurrents en magasin), en lisant des magazines ou des newsletters professionnelles, en regardant des affiches… Je pense que notre métier nécessite d’être très curieux, de s’enrichir de tous les phénomènes de société et de tout ce que peuvent faire nos concurrents en France, à l’étranger…


Une petite anecdote vécue au sein de chez M6 ?

L’époque « Loft Story » était une période très excitante, très euphorisante, un peu hors du commun ! Je me souviendrai toute ma vie quand on s’est dit qu’on allait faire chanter les lofteurs mais que pour cela il fallait leur faire signer des contrats ! On cherchait avec Alexia Laroche-Joubert, la productrice de l’émission, une façon de leur faire signer des contrats. On leur faisait passer les contrats sous la porte en catimini, c’était assez drôle !


En 2027, où te verrais-tu ?

C’est de la pure fiction, mais j’adorerais devenir la patronne de la chaîne téva… mais rassurez-vous, Catherine Schöfer la directrice de téva, le sait déjà ! 😉


Quels conseils donnerais-tu à des candidats qui voudraient travailler dans les médias ?

Je pense qu’avant tout, il faut être très sincère et naturel tout en se montrant curieux et communicatif. Il faut donner envie, à celui avec qui vous pouvez passer un entretien, de vous recruter ! Cela passe aussi par une connaissance de la société pour laquelle vous postulez, d’avoir une réflexion et de tout donner pour que la personne en face de vous se dise « C’est sûr c’est celui-là, il m’a donné envie de lui faire confiance ».


Et pourquoi choisir le Groupe M6 plutôt qu’un autre ?

L’avantage du Groupe M6, c’est qu’il y a beaucoup de métiers et je suis la preuve qu’il peut y avoir des passerelles ! C’est également un Groupe où les salariés sont experts dans leurs domaines, chacun connait très bien son métier et on arrive à travailler ensemble… Et pour finir, c’est un Groupe extrêmement dynamique, qui est selon moi une très bonne formation pour de jeunes étudiants !