Carrières

Métiers / Directeur Artistique en charge de W9 et des radios musicales du groupe M6

Ton job

Peux-tu te présenter en quelques mots ?
Je m’appelle Pati, j’ai 45 ans et je suis directeur artistique en charge de W9 et des radios musicales du groupe M6 (Fun radio et RTL2)


Quel a été ton parcours étudiant et professionnel avant d’intégrer le Groupe M6 ?

J’ai toujours voulu travailler dans les médias. J’ai fait une fac de communication audiovisuelle. Dans le cadre d’un stage de fin d’étude, j’ai vécu ma première expérience professionnelle chez France Télévisions au service jeux et dotations. Fort de cette expérience, j’ai effectué un autre stage chez M6, au sein du service parrainage. Par la suite, je suis devenu monteur et je travaillais pour différentes sociétés de production et aussi pour le groupe M6.


Comment as-tu intégré le Groupe M6 ?

En 2003, le service parrainage, où j’avais fait un stage, souhaite s’agrandir. La directrice de l’époque me propose de rejoindre son équipe en tant que coordinateur de production. J’ai été à la charge de la production de billboard et module jeu pour essentiellement les marques internes (M6 Interactions / M6 vidéos…) et externes.

Pourquoi avoir rejoint le Groupe M6 ?
J’ai toujours aimé l’image et la musique. Je pouvais passer des heures à écouter différents types de musique. Le jour où j’ai découvert le vidéo clip, cela a été un choc visuel ! Tout était réuni dans ses formats pour laisser parler sa vision. Dès la naissance d’M6, je regardais régulièrement les tranches musicales et essentiellement les vidéos clip qui pour moi étaient une grande source de création et d’inspiration. Depuis, je n’avais que pour objectif de rejoindre le groupe M6 en imaginant faire des clips musicaux.

Comment s’est déroulée ton intégration au sein du Groupe M6 ?
Mon intégration a été facilitée par le stage que j’avais précédemment effectué au sein du service parrainage. L’accueil fut chaleureux et agréable. Les échanges avec les différents services ont aussi été très enrichissants.

Comment as-tu ensuite évolué au sein du Groupe M6 ?
Le service parrainage permet d’échanger avec des clients internes (M6 interactions, M6 vidéos…) et aussi des clients extérieurs. Cela m’a permis de me forger, d’évoluer au sein du service en gérant des comptes client de plus en plus conséquents. Après une longue pause étalée sur les années 2006/2007, je passe responsable de production en 2008. J’ai, dès lors, travaillé sur des productions publicitaires où un annonceur souhaitait utiliser un talent du groupe pour mettre en avant un de ses produits. A titre d’exemple, il y a eu Mac Lesggy / Oral B , Stéphane ROTENBERG / FIAT FREEMONT, Alex GOUDE – Sandrine Corman / Intermarché… Ces différentes productions m’ont permis par la suite de me rapprocher des services des programmes et aussi de la direction artistique. En 2013, fort de ses différentes expériences, le directeur artistique de l’époque me propose de rejoindre son service en tant que responsable artistique de W9 et Téva. Depuis 2021, je suis devenu directeur artistique en charge de W9 et des radios musicales.

Quel est le rôle de la Direction Artistique au sein de la Direction des antennes et du marketing antenne ?
Le tout premier rôle de la direction artistique, c’est d’être garant de l’identité visuelle de la marque. Quel que soit le support de communication (télé / RS / print…), la marque doit être reconnaissable et identifiable rapidement. Musiques, images, couleurs, génériques d’émissions ; tous ces axes se doivent d’être dans l’esprit et l’identité de la marque.
C’est aussi de mettre en image le marketing antenne des émissions via les bandes annonces, les jingles pub et l’habillage dynamique. Ce dernier correspond aux éléments d’habillages graphiques qui apparaissent de temps à autre sur les programmes type Pop-up, visuel dans les génériques de fin

En quoi consiste ton métier de directeur artistique ?
Mon métier consiste à créer des outils de communications. Cela sous-entend de créer une identité visuelle pour la marque (chaine) et pour les différents programmes qui l’alimentent.
Pour ce faire, il y a plusieurs missions :
– Etre CRÉATIF et répondre aux attentes de la marque artistiquement.
– Créer et gérer l’identité globale des différentes production chaines (antenne / Générique / Jingle / Musique / Logo…)
– Convaincre par le biais de la créativité, la valeur de ses idées, de ses convictions et en gérer son aboutissement.
– Maitriser les différents réseaux de communication pouvant être alimenté par la marque

Quel est ton quotidien en tant que directeur artistique ?
Au quotidien, c’est un métier à vocation artistique, qui demande aussi une maitrise financière des dépenses annuelles d’habillage et une maitrise de la production des éléments d’habillage auprès des agences et/ou des graphistes.
Il y a deux axes importants qui alimentent mon quotidien :
– Le premier se traduit sur un temps cours. C’est celui d’alimenter les antennes pour le marketing des programmes (jingle pub, habillage dynamique, générique de fin , pop up…)
– Le deuxième axe correspond à un temps long. Celui d’être curieux, d’être attentif au monde extérieur en regardant ce qu’il se fait, et de voir ce qui peut nourrir la marque notamment pendant des événements saisonniers (Printemps, été…), calendaires (Noël, rentrée, Halloween…) ou domestiques (salon de l’agriculture, fête de la musique, fête du cinéma…)

Avec quelles entités travailles-tu au quotidien ?
Je travaille au quotidien avec plusieurs entités au sein du groupe :
– La direction des programmes pour échanger sur les programmes à venir et mieux comprendre leurs attentes en terme d’habillage
– La direction des antennes et le marketing antenne pour mieux cibler la présence des habillages dynamiques
– Le contrôle de gestions pour maitriser son budget
– Le service de la communication pour alimenter via les visuels programmes les réseaux sociaux et les bulletins de programmes.
– Le service de l’auto-promo à qui je fourni les éléments d’habillages des émissions pour les promouvoir.
Je travaille très étroitement avec les agences extérieures et/ou des graphistes indépendants que je briefe régulièrement, afin d’établir les habillages des futurs programmes. Il y a régulièrement des allers-retours entre nous pour valider les différentes étapes de production.

De quelle(e) réalisation(s) es-tu particulièrement fier ?
De manière générale, je prends plaisir à réaliser différents éléments d’habillage de graphisme pour W9 et les radios musicales. C’est très exaltant de traduire en image des pensées.
De façon plus précise, il y a un principe de création dont je suis particulièrement fier, c’est la mise en place de la nouvelle identité de W9 et Fun Radio.
Cela a permis de rafraîchir, de remettre au goût du jour les antennes et surtout de créer de nouveaux terrains de jeu graphique. Le champ de vision créatif a été multiplié. Ces identités que nous avons développé avec l’agence Gédéon nous ont permis d’être identifiable et reconnaissable sur tous les supports médias. Ces habillages nous ont permis aussi des gagner des prix de design / habillage à l’international.

Comment vois-tu ton métier évoluer dans les prochaines années ?
L’avènement des applications, des réseaux sociaux a permis de multiplier les terrains de jeux. Mais ils ont surtout mis en lumière énormément de personnes talentueuses. Que ce soit dans l’humour, la mode, le sport, la photo…, la créativité s’est totalement démocratisée. Le métier de DA a évolué, évolue et continuera d’évoluer pour être en phase avec son époque.

Où te vois-tu dans 10 ans ?
Il y a dix ans, je ne m’imaginais pas être au poste où je suis actuellement. Je suis très heureux d’y être mais je sais aussi que certains postes se doivent d’évoluer et d’être en phase avec son auditoire. W9 et les radios musicales se veulent jeunes. Dans 10 ans, je ne sais pas où je serai mais il est sûr que l’envie de créer et de communiquer ne sera pas très loin.

Le Groupe M6

Si tu devais présenter le Groupe M6 à un ami, que lui dirais-tu ?
La maison M6, on s’y sent bien ! Au point d’y rester depuis plus de 20 ans, d’y trouver des amitiés fortes, de rencontrer sa moitié et de s’épanouir pleinement !

Qu’incarne le Groupe M6 pour toi ?
Le groupe M6 m’évoque un proverbe que tout le monde connait : Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin.

Quelles sont les valeurs du Groupe M6 ?
De la passion, de l’audace, de la joie et du partage

Qu’est-ce qui te motive au quotidien ?
C’est de faire ce que l’on aime. J’ai cette chance de m’épanouir dans le métier que je fais. C’est déjà beaucoup.

Te souviens-tu d’un événement qui t’a particulièrement marqué au sein du Groupe M6 ?
Il y en a une anecdote qui m’a particulièrement marqué, mais qui ne s’est pas déroulée dans les locaux du groupe M6. Lors de la saison 2006/2007, j’ai eu la chance de prendre une année sabbatique et de parcourir le monde. Nous avons parcouru une multitude de pays. Un jour de novembre à Khajurâho en Inde, on se balade dans les ruelles de la ville et nous tombons sur une grosse équipe de tournage. Cette équipe de tournage s’avérait être celle de Pékin express.
Nous sommes restés quelques jours avec les producteurs qui nous ont fait découvrir les rouages de l’émission. Ce fut un super moment de revoir des équipes d’M6 à plus de 6000km du 89.

Pour les futurs candidats

Quel(le) cursus / école pour pouvoir exercer le métier de directeur artistique ?
Il y a la possibilité d’exercer le métier de directeur artistique en passant un BTS en communication audiovisuelle. L’idéal est d’acquérir de l’expérience en étant curieux, très curieux ! Il y aussi la possibilité de faire des écoles plus huppées telles que les Beaux arts, Louis Lumière, La Fémis par exemple
Quelles sont les qualités principales pour exercer ton métier de directeur artistique ?
La curiosité est la qualité principale.

Quels conseils donnerais-tu à un(e) étudiant(e) qui souhaite travailler dans les médias ?
Pour travailler dans les médias, il faut avoir de l’appétence, de la curiosité et de la joie, c’est très communicatif. Lors des entretiens, il faut se démarquer par rapport aux autres, mettre en avant ses avantages, ce que l’on sait faire tout en reconnaissant ses propres limites, montrer que l’on est hyper motivé et que l’on a envie d’apporter sa petite brique à l’édifice du groupe.

Quand tu reçois un CV pour rejoindre ton équipe, quel est le « petit plus » qui permet de se distinguer ?
Ce que je regarde régulièrement, c’est la partie /rubrique passions, hobbies. Comment les met-il en avant ? Le passionné arrivera toujours à mettre en avant le petit détail qui permettra de s’y arrêter.