Fondation

Fleury fait son cinéma, découvrez le palmarès !

La 5ème édition de « Fleury fait son cinéma », organisée par la Fondation M6 avec le service pénitentiaire d’insertion et de probation de l’Essonne et la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, s’est achevée vendredi 24 novembre avec la cérémonie de remise des prix, en présence de Jalil Lespert, parrain de cette édition 2017, Laurent Ridel, directeur interrégional des services pénitentiaires (Direction Interrégionale de Paris), Jérôme Lefébure, membre du directoire du Groupe M6 ainsi que de nombreux invités.

 

Huit films étaient en compétition autour de la thématique « Choix de vie, parcours de vie ». Le jury du festival, composé de 9 hommes et femmes détenus, de 2 surveillants et 2 conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation, a décerné 6 prix :

Le prix du meilleur film : Nous 3 ou rien, de Kheiron

Le prix du meilleur scénario : Divines, de Houda Benyamina

Le prix de la meilleure réalisation : Patients, de Grand Corps Malade et Mehdi Idir

Le prix de la meilleure interprétation masculine : Pablo Pauly dans Patients, de Grand Corps Malade et Mehdi Idir

Le prix de la meilleure interprétation féminine : Oulaya Amamra, dans Divines, de Houda Benyamina

Le prix de la meilleure musique : Alex Somers, pour Captain Fantastic, de Matt Ross

J., membre du jury 2017

« La prison est un endroit où personne n’a vraiment envie de mettre les pieds et pourtant près d’une vingtaine de professionnels du cinéma n’ont pas hésité à venir à notre rencontre pour débattre. Nous n’avons pas tous les jours l’occasion de discuter avec des gens de l’extérieur et ces grands moments de partage nous ont fait voir les choses autrement. A titre personnel, ce festival a été un tournant dans ma peine. »

Jalil Lespert, parrain du festival 2017

 « Le cinéma est un art populaire qu’il me tient à cœur de partager. Au cours du festival, nous avons tous appris quelque chose sur nous-mêmes et cela est vrai tant pour les membres du jury que pour les professionnels du cinéma mobilisés. »

A propos de la Fondation M6 :
Depuis plus de 7 ans, la Fondation M6 a mis l’univers carcéral au cœur de ses préoccupations. Elle développe des projets tournés vers l’emploi, la lutte contre l’illettrisme ou la culture comme vecteur de resocialisation afin de contribuer à la réinsertion des personnes détenues. Au-delà de ces missions de terrain au plus près des personnes incarcérées, la Fondation a également pour ambition de favoriser le décloisonnement entre l’univers carcéral et la société civile afin de sensibiliser plus largement encore sur la question de la récidive, véritable enjeu de société. En 7 ans, ce sont un peu plus de 18 000 personnes détenues et leur famille qui ont bénéficié de nos actions.

 

A propos de l’Administration Pénitentiaire :
Les actions culturelles en milieu pénitentiaire, comme dans le cadre du festival « Fleury fait son cinéma », sont organisées par les coordonnateurs culturels des services pénitentiaires d’insertion et de probation (SPIP), en lien avec les chefs d’établissement pénitentiaire. Chaque année, et dans l’ensemble des établissements français, ils investissent une grande variété de champs artistiques, en partenariat avec des structures culturelles à portées locale, régionale ou nationale. Ces projets s’inscrivent dans les missions de prévention de la récidive et de réinsertion confiées à l’administration pénitentiaire.

 

© Aurélien FAIDY / M6

  • Télécharger le communiqué de presse
    Publié le 27/11/2017 à 18:15
    451,74 KB